DHG : Des idées pour agir !

La DHG arrive dans l’établissement ! C’est elle qui détermine les postes d’un établissement via le nombre d’Heures Postes (*HP) attribuées. Dans l'académie de Clermont-Ferrand, cette année encore, de trop nombreux établissements voient leur dotation diminuer.

La DHG, c’est quoi ?

C’est l’ensemble des moyens d’enseignement (sont exclus les postes de direction, d’éducation CPE et Assistants d’éducation, de documentation et ATSS), attribués pour une année à un établissement. La dotation est attribuée en Heures Postes, en Heures Supplémentaires et en IMP.

Ce sont les volumes en HP qui déterminent les suppressions/créations des supports de postes des enseignants.

Le volume des HSA est souvent imposé par le rectorat : environ 10% habituellement, mais cette année sans doute encore plus compte tenu du décret qui permet d’ imposer 2 HSA à chaque enseignant. Les IMP sont aussi quasiment toujours proposées en plus d’un service complet et non en décharge.

Le Sgen-CFDT dénonce cette 2ème HSA pouvant être imposée aux enseignants : elle dégrade les conditions de travail sans permettre réellement d’améliorer les problématiques de revenus des enseignants.

Les moyens d’enseignement à la rentrée 2020

Les effectifs élèves restent relativement stables en Auvergne. Si le rectorat de Clermont-Ferrand communique qu’il en est de même pour les ETP (poste équivalent temps plein), de très nombreux établissements reçoivent des dotations en baisse. Cela cache d’une part des suppressions de postes dans certains établissements de l’académie, mais aussi la non prise en compte du travail effectué par de nombreux collègues (inclusion et besoins éducatifs particuliers, réforme du lycée…).

Par ailleurs, des options prévues en classe de Terminale comme maths complémentaires devront être financées sur les marges d’autonomie,tout comme les heures d’accompagnement personnalisé, d’orientation pourtant dues aux élèves …

Dans ces conditions, l’autonomie des établissements, les heures dédiées à des dédoublements (notamment en TP de sciences), à des projets pédagogiques ou à l’accompagnement des élèves deviennent de plus en plus rares.

De nombreux établissements sont déjà mobilisés, c’est le cas à Ambert ou dans les collèges ruraux du Sancy.

2020 : objectif zéro suppression de poste !

Cas 1 : pas de suppressions de postes :

La réunion d’un CA à ce moment de l’année n’est alors pas indispensable. En effet, cette année, plus encore que d’habitude, les éléments à prendre en compte sont flous et vont changer, et il peut être inutile de déclencher des discussions longues et tardives qui soulèvent des tensions entre disciplines, pour finalement voter l’absence de suppression de poste. Par contre le CA de répartition de la DHG devra avoir lieu plus tard (en juin ou juillet !)

Cas 2 : créations ou suppressions de postes :

RESTRUCTURATIONLa réunion du CA est indispensable pour voter ces créations/suppressions. Il doit alors y avoir une réflexion collective préalable. Pour alimenter la réflexion et éclairer une décision qui sera lourde de conséquences pour un ou plusieurs collègues, doivent être réuni :

  • Le conseil pédagogique
  • La commission permanente.

En général, le chef d’établissement propose alors une répartition provisoire, qui doit permettre la discussion, notamment une projection des moyens par discipline avec les horaires élèves « au minimum » (l’incompressible), et les choix effectués/possibles de dédoublement, de groupes, de dispositifs divers (les leviers) connus à ce moment.

Attention, cette année en particulier dans les lycées, cette projection est difficile, car elle ne tient pas compte des choix réels des élèves, qui se feront au 3e trimestre pour les élèves de Seconde et au 2e trimestre pour les élèves de Première.

Vous voulez agir… Que faire ?

  • Informer ou solliciter une réunion syndicale avant le CA : Connaître le volume de la DHG et son évolution, demander au chef d’établissement la communication des documents préparatoires le plus tôt possible, Ne pas hésiter à rencontrer la direction pour poser des questions…
  • Préparer un vœu au CA (Conseil d’administration), plutôt qu’une motion, car ce dernier est voté.
  • Au CA, refuser la DHG ou voter contre : attention le vote contre est utile en cas de solution alternative mais il ne concerne par le montant global.
  • Informer et demander le soutien des parents par le biais de lettre ou de pétition à envoyer au rectorat et aux élu.es. Il ne faut pas hésiter à demander une audience au recteur !
  • Manifester, communiquer, poser des banderoles … Et n’hésitez pas à contacter la presse
  • Faire grève : un préavis déposé par un syndicat doit vous couvrir, contactez nous !

Consulter et afficher notre tract DHG

Le Sgen CFDT Auvergne dénonce :

  • Les réformes du bac et du lycée
  • L’obligation faite aux personnels d’accepter une 2e heure supplémentaire
  • Les deux heures d’accompagnement personnalisé qui ne sont plus dans l’horaire obligatoire des élèves et seront donc rarement mis en place en Première et Terminale
  • Les 54 h d’orientation qui sont certes une belle ambition pour la construction du parcours de l’élève, mais qui ne sont absolument pas financées.